mercredi 16 avril 2014

LE FÉDÉRALISME ALLEMAND | COOPÉRATION, PERFORMANCES, LIMITES

Institut Thomas More
Nouvelle Rencontre du Fédéralisme | Mercredi 14 mai 2014, 17h30-19h | Institut de France, Paris
Dans le cadre de ses Rencontres du fédéralisme, l'Institut Thomas More a le plaisir de vous inviter à venir discuter et échanger autour de :


Henrik UTERWEDDE | Directeur adjoint de l'Institut Franco-Allemand de Ludwigsburg


Alors que le « modèle français » apparaît à bout de souffle et que les Français, peuple le plus pessimiste d’Europe, s’inquiètent de leur avenir, l’Allemagne est régulièrement citée en exemple aussi

"Virage européen ou mirage républicain? Quel avenir voulons-nous?"

Par Nelly Guet
Mon livre "Virage européen ou mirage républicain? Quel avenir voulons-nous?" est disponible sur Amazon en kindle :http://t.co/TiEa745r3t
Pas moins de 15 Ministres et Secrétaires d’Etat français se positionnent, dans ce livre, sur cette question essentielle pour l’avenir de notre pays.En 2014,...
AMAZON.FR

La ministre de la famille attend un consensus sur sa phrase : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents »

Publié le  par 

La nouvelle secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âges et de l’Autonomie, Laurence Rossignol, ancienne porte-parole du Parti socialiste, définit, dans une interview au JDD, ce dimanche 13 avril, les principes de son action dont, assure-t-elle, le dénominateur commun doit être « les femmes » :
En première ligne, du début à la fin, il y a les femmes [La ministre des droits des femmes est toujours Vallaud Belkacem, NDLR]: ce sont elles qui s’occupent le plus des jeunes enfants, qui renoncent à leur emploi ou leur carrière, elles qui, devenant grands-mères, s’occupent des enfants de leurs enfants, elles qui aident ensuite leurs parents.
Celle qui est très attendue (euphémisme) à son poste par les militants restés actifs de La Manif pour Tous annonce ainsi :
Je n’entretiendrai aucune polémique avec la frange la plus radicale des opposants au mariage pour tous.
Les manifestations ont été importantes, beaucoup dans ce camp aussi veulent dialoguer.

Manuel Valls: "Harlem Désir, une des belles figures de la France"

Par , publié le 

Interpellé à l'Assemblée national par l'arrivée d'Harlem Désir au poste de secrétaire d'Etat des Affaires européennes, Manuel Valls a expliqué cette nomination. 

Manuel Valls: "Harlem Désir, une des belles figures de la France"
A l'Assemblée nationale, Manuel Valls a vanté les qualités et l'expérience d'Harlem Désir pour le poste de secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.
afp.com/Eric Feferberg
La nomination d'Harlem Désir au gouvernement est loin de faire l'unanimité. Ce mardi, lors de l'Assemblée nationale, le député UMP Damien Abad a demandé à Manuel Valls de justifier l'arrivée du nouveau secrétaire d'Etat aux Affaires européennes
Le Premier ministre a tenu à ce que les critiques à l'encontre de l'ancien premier secrétaire du PS soient mesurées: "Dès qu'il s'agit

SMIC, chômeurs de longue durée et travailleurs pauvres : l’histoire d’une crispation idéologique française qui se retourne contre ceux qu’elle est censée aider

Pierre Gattaz, le président du Medef estime que la création d'un "SMIC intermédiaire" à titre temporaire serait un bon moyen pour qu'un "jeune ou quelqu'un qui ne trouve pas de travail puisse rentrer dans l'entreprise de façon transitoire avec un salaire adapté, qui ne serait pas forcément le salaire du Smic".


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/smic-chomeurs-longue-duree-et-travailleurs-pauvres-histoire-crispation-ideologique-francaise-qui-se-retourne-contre-ceux-qu-elle-1044075.html#fX5WhhRHDUirIPWt.99

Atlantico : Le président du Medef estime que la création d'un "SMIC intermédiaire" à titre temporaire, qui permettrait pour "des publics éloignés de l’emploi" de sortir du chômage. En quoi le niveau actuel du SMIC est-il un frein à l'emploi ?

Jean-Charles Simon : Le Smic français est en effet  plus élevé qu’ailleurs. La grande coalition allemande vient ainsi d’accoucher d’un salaire minimum qui est plus de 10 % inférieur à notre Smic. L’écart est d’environ 18% avec le Royaume-Uni, qui prévoit en plus des niveaux décotés pour les plus jeunes. Et ne parlons même pas des Etats-Unis, où les Etats les plus volontaristes annoncent, dans le sillage des demandes de revalorisation du Président Obama, un salaire minimum qui serait porté à près de 80% de notre Smic actuel… en 2017.
Les politiques allègements de charges essaient depuis 20 ans de contrebalancer ce minimum plus élevé que chez nos partenaires. C’est presque de la schizophrénie, et c’était notamment vrai dans les années de la mise en place des 35 heures : revalorisations massives du salaire horaire minimum et baisse également massive de charges au niveau du Smic… 20 ans de politiques allègements qui se trouvent largement renforcées avec le CICE et maintenant les baisses annoncées dans le cadre du "pacte de responsabilité".
Pour autant, le Smic est-il le principal problème de l’économie française ou l’explication première du sous-emploi dans

Le « Vivre ensemble égalitaire »

15 AVRIL 2014 par LEVY GABRIEL dans LA UNE, SOCIÉTÉ avec 4 COMMENTAIRES

langues_enlum

Le gouvernement Ayrault a commandé un rapport relatif à « l’intégration ». Le pataquès, faisant l’objet de notre titre, figure dans les recommandations de ce rapport qui préconise, pour ce faire, « d’assumer la dimension arabo-orientale de la France ».
 Si ce sujet s’inscrit de nouveau dans l’actualité, c’est parce que l’un des rapporteurs de ce document, serait devenu un conseiller de Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits de la femme, de la ville, de la jeunesse et des sports, bref, le ministre-phare des « progrès » que notre société doit accomplir, qu’elle le veuille ou non.
Si ce sujet s’impose aussi à nos esprits, c’est parce que les convulsions de l’Ukraine mettent en exergue les conflits

Colloque 29 avril 2014 à la Maison de la Chimie : « Bercy, clé de l’emploi ? »


Le gouvernement de Manuel Valls commence à découvrir que l’emploi est la première préoccupation des Français alors que ce sujet a été complètement évacué des présidentielles de 2012.
Mais le gouvernement va-t-il réussir à redresser la courbe de l’emploi ? Et si demain la droite revenait au pouvoir, serait-elle davantage capable de créer des emplois ?